PIWIK, le traceur alternatif

PIWIK, le traceur alternatif

Afin de mieux servir l’intérêt des internautes, il est important de visualiser et d’interpréter le trafic d’un site afin d’en améliorer le contenu et l’évolution.

Cette analyse doit pouvoir être réalisée autant sur des aspects techniques, comme le type d’appareils et les conditions d’utilisations des utilisateurs, que sur la nature et la fréquence de ses consultations.

En clair, il est bon de tout savoir sur l’internaute et l’origine de sa visite, en partant de son parcours, jusqu’à la poursuite de sa navigation une fois le site quitté. Mais attention, sans jamais envahir la sphère privée qui l’entoure et le protège.

Tout autant de précieuses informations qui vont nous permettre d’améliorer aussi bien la forme que le fond, afin de toujours mieux répondre et servir les utilisateurs.

PIWIK, l'analyseur alternatif

Nous avons l’habitude d’entendre parler de Google Analytics, et parfois de Xiti. Ce sont là des solutions d’analyses gratuites certes, mais qui restent hébergées par leurs fournisseurs. Donc l’ensemble des données de nos sites et de leurs visiteurs transitent ainsi par leurs serveurs.

Il existe une solution alternative, et open-source, PIWIK qui s’installe en toute autonomie sur vos serveurs et qui rend le même service que les deux autres, mais sans envoyer d’informations à quelque tiers que ce soit.

Comment les informations sont-elles récupérées ?

Le principe est simple, on ajoute un petit morceau de code à chacune des pages du site, et lorsque ce code va être lu par le navigateur, un certain nombre d’informations vont être collectées, formatées et envoyées au serveur, qui, à son tour, va les trier et les organiser au sein d’une base de données.

Ces données sont anonymes et se basent uniquement sur l’adresse IP de l’utilisateur, sans l’associer à quelque donnée personnelle que ce soit. Une fois ces données cumulées à l’ensemble des autres visiteurs, il sera alors facile d’en extraire des statistiques et comprendre l’utilisation et la perception du site qu’en ont les visiteurs.

Aucune donnée ne reste sur la machine de l’utilisateur, tout est envoyé vers le serveur, et en l’occurrence vers un serveur que vous contrôlez et non un serveur tierce, comme cela peut être le cas avec des solutions de type Google Analytics, ou Xiti.

A noter cependant, qu’en Allemagne par exemple, la loi n’autorise pas le stockage de l’adresse IP dans son intégralité et que ce sujet fait débat en France. Quoiqu’il en soit, et si besoin est, Piwik nous permet de prendre en compte cette directive et la CNIL nous guide dans le paramétrage à adopter afin de rester conforme.