Site web ou application ?

Site web ou application ?

Consulter un site sur appareil mobile

Quel que soit la nature du site, il est toujours possible de le consulter depuis n’importe quel appareil, ou périphérique, qu’il s’agisse d’un ordinateur, d’une tablette, d’un téléphone, d’une télévision, d’une console de jeu ou de tout type d’objets connectés.

Cependant, si lors du développement l’aspect Responsive Web Design n’a pas été prise en compte, le confort de lecture et d’utilisation ne sera alors pas optimal, voir même complètement dégradé.

Depuis plusieurs années déjà, la technique du Responsive Web Design, permet de redistribuer l’information, et de l’afficher de manière adaptée, en fonction du périphérique de consultation.

Il est important de prendre en compte le fait qu’on ne sait jamais à l’avance depuis quel périphérique le site sera consulté, dans quelle condition et dans quel but. Cette dimension doit prendre en compte non seulement la consultation depuis tout type de support, y compris les imprimantes, les robots d’indeaxtion ou encore les lecteurs braille.

Les technologies Responsives et les API

Avec l’arrivée de HTML5, les technologies responsives se sont bien démocratisées, et surtout de nouvelles API sont apparues.

Que sont donc ces API ? Et bien il s’agit tout simplement de modules sous forme de programmes autonomes, qui sont intégrés de manière native aux navigateurs modernes. Ces API permettent d’accéder à un grand nombre de fonctionnalités qui n’étaient disponibles, jusqu’alors, que pour des applications Play Store ou Apple Store…

Dorénavant, il est donc possible de doter nos sites web de fonctionnalités telles que le glissé déposé, la géolocalisation, les communications temps réel… Nous parlons alors de WebApp.

Bref, en résumé, les navigateurs sont donc dotés d’une multitude de possibilités applicatives et il ne tient qu’à nous de les mettre en action.

Application native ou une WebApp?

Dans certains cas, la question ne se pose pas. Qu’il s’agisse de l’un ou de l’autre c’est du pareil au même, à la différence près qu’un site web ne nécessite aucune installation ou mise à jour, contrairement aux applications natives qui doivent impérativement passer par GooglePlay, AppStore ou tout autre Store.

Par contre, dirait la palisse, dans d’autres cas, la question se pose. Bien que cela puisse être gérable intégralement depuis le navigateur, la mise en place d’une application native peut être requise, par exemple pour bénéficier d’une puissance de calcul supérieure, ou gérer de manière directe les composants électroniques de l’appareil.

Les alternatives d’approche

Cependant, souvent, nous avons encore le choix, soit de faire appel à du développement natif, soit de continuer à développer avec les mêmes technologies que notre site web, en s’appuyant sur Cordova et empaqueter le tout dans une coquille de type PhoneGap.

Cordova est un framework qui permet de développer des applications pour appareils mobiles, tout en restant dans les technologies propres aux sites web (à savoir HTML, JavaScript et CSS). De plus Cordova ouvre et absorbe, un certain nombre de communications avec l’appareil mobile, comme l’accéléromètre, le carnet de contact, la caméra, la gestion de l’alimentation, les boites de dialogue système et bien plus encore.

Une fois l’application finalisée, il nous est possible grâce à Phone Gap, un service mis en place par la société Adobe, de distribuer et mettre à jour les applications vers les différents magasins. Vous pouvez consulter l’article dédié à ce sujet, PhoneGap, Cordova – Les solutions alternatives.